oxtorrent
Accueil » Film » C’est quoi ce papy ?! - Film (2021)

C’est quoi ce papy ?! - Film (2021)

Aurore, la plus déjantée des mamies fait une chute spectaculaire lors d'une danse endiablée. Elle perd la mémoire et se retrouve en convalescence dans une maison de repos. Elle ne parle que d'un mystérieux Gégé…qui pourrait être son amour de jeunesse et lui faire retrouver toute sa tête. Ses sept petits enfants décident de faire le mur pour faire évader leur mamie. Ils partent à travers la France à la recherche de celui qu'ils croient être leur Papy. Mais quand Mamie rencontre Papy…La famille n'est pas au bout de ses surprises !

Film C’est quoi ce papy ?! - Film (2021)
SERVEUR 1

Troisième volet de la trilogie C’est quoi... ?, C’est quoi ce papy ? marque les retrouvailles de Mamie Aurore et de sa famille multi-recomposée. Chantal Ladesou est bien entendu de retour pour notre plus grand plaisir. Toujours aussi déjantée, fêtarde et authentique, notre grand-mère préférée nous régale encore une fois par son parler si atypique, ses répliques qui font toujours mouche et sa personnalité si unique.nnLa team des 7 petits-enfants est elle aussi de retour, quelques années de plus au compteur. Homosexualité, veganisme, engagement religieux ou professionnel, chacun suit ses convictions et envies au rythme de la vie. Leur mission sera ici d’accompagner clandestinement leur grand-mère frappée d’amnésie au fin fond des Cévennes, à la recherche de son amour de jeunesse un certain Gege. Incarné par le très bon Patrick Chesnais, le personnage de Gege trouve une belle alchimie avec celui d’Aurore. Entre l’arnachiste bourru qui vit au fond de sa brousse et la fêtarde déjantée qui vit pour s’éclater, les retrouvailles sont animées ! Deux personnages forts superbement interprétés qui vont offrir au film un rendu sympathique ponctué de bons gags et d’une quête conductrice de qualité à travers leur romance. Si les petits-enfants les accompagnent efficacement dans cette quête, je regrette néanmoins le trop peu de place laissé aux parents, réduits ici au second plan. Si certaines scènes, comme celle d’Arie Elmaleh hospitalisé en psychiatrie, m’ont amusé, j’aurais aimé les voir par moments davantage mis en avant, que ce soit dans l’humour, l’émotion ou l’intensité.nnSans être transcendant, le film reste divertissant tout du long, avec pour un très beau final au cœur des Cévennes, ponctué par des prises de vue somptueuses et un dénouement plein de douceur.