oxtorrent
Accueil » Serie » Dali et le prince arrogant - Drama (2021)

Dali et le prince arrogant - Drama (2021)

Lors d'une soirée pleine de malentendus, un riche industriel manquant d'éducation tombe amoureux de l'héritière d'une famille prestigieuse dont la galerie d'art a fait faillite. Il se méprend toutefois sur ses intentions lorsqu'il se trouve dans l'incapacité de la recontacter.

Film Dali et le prince arrogant - Drama (2021)
SERVEUR 1

Nous sommes ici en présence d'une comédie dramatico-romantique assez originale par certains aspects, très classique par d'autres, servie par un bon casting. Elle traite de la rencontre improbable entre une conservatrice de musée cultivée, mais très naïve dans le monde "réel", et d'un jeune homme directeur d'une chaîne de restaurants de viande de porc, peu cultivé, mais très vif d'esprit quand il s'agit de gagner de l'argent. Leur premier contact a lieu par hasard aux Pays-Bas, où elle travaille dans un musée, et où lui vient en voyage d'affaires. Elle le confond à l'aéroport avec un expert, venu analyser une collection de peintures. Le quiproquo donne lieu à des situations amusantes, mais même si tout les oppose, ils ressentent rapidement une certaine attirance mutuelle ! Ils doivent se revoir rapidement, mais des circonstances dramatiques en décident autrement. La suite continue en Corée, où le destin les réunit à nouveau, mais où ils devront entamer une lutte difficile contre des ennemis bien cachés... nMême s'il y a quelques rebondissements un peu tirés par les cheveux ici ou là, j'ai apprécié le contraste entre la personne qui s'y connaît en art d'un côté, et l'autre qui a surtout l'art de faire de l'argent. On assiste ainsi à un choc entre univers fort différents. J'ai apprécié la photographie également, elle est à la hauteur pour une série filmée en partie dans des musées et des galeries. J'ai eu l'impression que les scénaristes avaient une ambiance "années folles" en tête pour le choix des vêtements, des couleurs, etc. Ce drama est souvent amusant, et les effets comiques sont généralement appuyés par des bruitages assez réussis (ouf, car ça peut vite être énervant quand c'est mal fait). Le casting est excellent, avec toujours un peu de ce surjeu très classique dans les dramas coréens, surtout dans les seconds rôles. L'actrice principale, Park Gyu Young, ne surjoue jamais par contre. Elle tient là sont premier grand rôle, mais sa prestation en appelle certainement d'autres, car je lui ai trouvé toute la grâce et la profondeur nécessaires pour jouer ce personnage...