oxtorrent
Accueil » Serie » Blue Period - Anime (mangas) (2021)

Blue Period - Anime (mangas) (2021)

L'histoire nous entraîne dans le quotidien de Yatora Yaguchi, un lycéen avec de bonnes notes mais sans réelles ambitions. Un jour, alors qu'il entre dans la salle d'art, une peinture isolée attire son regard, le faisant découvrir une beauté qu'il n'avait jamais connue.rnGrâce à ce peinture, Yatora a enfin trouvé sa voie. Dans l'optique de pouvoir intégrer une université d'art, ce jeune lycéen va plonger dans ce monde sans expériences préalable.

Film Blue Period - Anime (mangas) (2021)
SERVEUR 1

Blue Period est une anime dans la veine de ce que l'on aurait déjà pu voir dans d'autres anime comme Nodame Cantabile. Une introduction à un sujet - ici artistique - sans avoir la prétention de rendre ses spectateurs experts de celui-ci. D'ailleurs, comme pour l'exemple précédemment cité en comparaison de ce Blue Period (mais qui avait pour sujet, la musique "classique"), la série atteint son objectif et on aurait envie d'assouvir sa soif de curiosité artistique en ouvrant un bouquin sur un artiste peintre. La série est bien animée et à ce niveau là j'ai pas grand chose à dire de plus. Les oeuvres originales sont très agréables à l'oeil, d'autant plus que la série qui à un coté didactique sans être infantilisant, nous permet de mieux apprécier les compositions qui nous sont proposées. Au delà de son sujet principal, la série se permets même de traiter de sujets plus inhabituels comme l'identité de genre (chose étonnante pour une production japonaise tant le sujet semble tabou chez eux), le stress des examens, le manque de soutien familial dans les projets artistiques et même l'élitisme apparent du monde de l'art. Tout cela est traité d'ailleurs avec justesse et sensibilité sans pour autant tomber dans "le cahier des charges Netflix" comme l'on pourrait voir dans d'autres productions de la plateforme franchement moins subtiles (anime ou pas). Pour dire d'avoir moi-même réalisée une année dans un cursus artistique j'y ai retrouvé beaucoup de mon expérience personnel dans cet animé. La visite au musée, les premiers dessins un peu naïfs mais plein de bonnes intentions, la comparaison que l'on fait avec d'autres meilleurs que soi, l'apprentissage tardif. Bref, une preuve de la pertinence du propos et sans doute de la propre expérience de l'auteur (sinon, il est très bien renseigné).nnCependant, un petit défaut fait un peu tache sur le tableau (que de gaudrioles !). Mais franchement, c'est un peu pour enculer les mouches. Je ne peux pas m'empêcher de trouver que cela manque un peu de texture au final. Alors je sais que c'est compliqué de rendre ça sur un écran surtout dans un anime qui ne prétends pas faire de photoréalisme, mais je n'ai pas eu cette sensation que l'on voudrait bien nous faire croire lors du dernier épisode que le héros avait accouché d'un tableau magnifique. Surtout que ce tableau est fait dans le cadre très scolaire d'un nu. Alors que plus tôt dans la série, le héros, suite à une altercation avec un autre personnage, va donner toutes ses tripes pour peindre un tableau franchement magnifique sur le sujet - compliqué tellement c'est libre - de "ce qui est important pour vous-même". Alors dans la conclusion on nous explique que ce qui rends ce tableau si beau, c'est l'utilisation originale d'un produit afin de modifier l'aspect du tableau. Chose que, pour le coup, la série n'arrive pas à retranscrire étant donné que la texture n'est pas correctement rendue à l'écran. Une envie de nous inciter à aller dans des musées peut-être ? Alors, c'est réussi, en espérant que cette série touche le plus de personnes possibles alors.